Présidentielles 2019 : Moussa TAYE s’attaque aux trois C

Dans un entretien avec DoxaTV, le conseiller politique de Khalifa Sall se montre très critique contre les institutions impliquées dans l’organisation des élections notamment dans le contrôle de certaines opérations électorales. Il s’agit de la Cena, du Cnra et du Conseil constitutionnel.

Le responsable de la coalition Taxawu Senegaal qui porte la candidature de son mentor tire à boulets rouges sur « les retraités » qui dirigent ces institutions. «  Doudou Ndir retraité depuis belle lurette de la magistrature doit prendre la retraite de sa retraite en se retirant de la présidence de la Cena. C’est une question d’honneur. »

Pour Babacar Diagne, nouveau président du Cnra, Taye s’explique : « Je lui avais envoyé une lettre mais jusqu’à présent, je n’ai reçu aucune réponse. Il n’est pas à la hauteur parce que redevable à Macky Sall qui l’a élevé au rang d’ambassadeur. C’est un homme de système  et de régime qui s’adapte à toutes les situations. Il a réussi la prouesse de servir tous les présidents du Sénégal en utilisant la stratégie du camouflage. Il doit quitter cette institution , dira t- Il.

Le président du Conseil constitutionnel en a également pris pour son grade. « le conseil constitutionnel sous la présidence de ce magistrat a changé les conditions de vote en 2017 en violation de la loi. C’est pourquoi les membres du conseil ne nous inspirent pas confiance. D’ailleurs, nous exigeons la présence des représentants des candidats pour le contrôle et la a validation des parrainages. Les partis et les candidats sont présents durant tout le processus électoral donc logiquement ils doivent être représentés dans cette phase. Parce qu’il se pose un problème de confiance et je le dis et je le répète nous n’avons pas du tout confiance.

Pour terminer, il lance un appel à ces papys. « Servez votre pays, restez dignes en toute circonstance. Et vous laisserez à la postérité une belle image.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :