Election 2019: Taxawu Senegaal attaque la CENA et pointe les irrégularités du processus électoral

En conférence de presse ce mercredi à leur siège de sacré-cœur, les leaders de Taxawu Senegaal se sont penchés sur les élections à venir. Le maire et conseiller au HCCT, Cheikh GUEYE, est revenu sur la CENA et les accusations portées sur elle.

« Comme tous les gestionnaires de deniers publics, le président de la CENA est soumis à une obligation de transparence et doit rendre compte de l’utilisation des ressources affectées à la CENA. A moins que par une connivence suspecte avec le régime, il bénéficie de l’impunité que Macky SALL accorde à tous ceux qui servent ses intérêts.

D’ailleurs, il y a lieu de s’interroger sur ses rapports avec Macky SALL, car malgré l’expiration de son mandat, le Président de la CENA reste en fonction sans doute pour couvrir, comme lors des élections législatives de juillet 2017, la fraude que le pouvoir en place prépare. Nous exigeons l’audit de la CENA mais aussi le remplacement du Président et de tous les autres membres de la CENA dont le mandat est arrivé à terme.  »

Sur la question du processus électoral, Cheikh GUEYE dira que « les acquis démocratiques historiquement consacrés sont remis en cause ».  Pour les collaborateurs de Khalifa SALL, les conditions d’un scrutin transparent et sincère ne sont pas réunies pour les raisons suivantes: « des modifications unilatérales des règles électorales, du parti pris flagrant du ministre de l’Intérieur qui instrumentalise l’administration électorale et le commandement territorial aux fins de faire réélire son candidat, des multiples manipulations du fichier électoral, de la lenteur inexplicable dans la production des cartes d’électeurs, de la rétention volontaire de cartes d’électeurs dans certaines régions alors qu’elles sont disponibles dans les régions supposées favorables au régime, de la mauvaise volonté dans les opérations de distribution des cartes d’électeurs à l’étranger, du redécoupage frauduleux et unilatéral de la carte électorale. »

Cheikh GUEYE s’est voulu rassurant quant à la candidature de Khalifa SALL.

« N’en déplaise à Macky SALL, Khalifa Ababacar SALL est candidat à l’élection présidentielle du 24 février 2019. Grâce à l’engagement et au formidable travail de terrain des collecteurs, des délégués communaux, départementaux et régionaux, les opérations de collecte de parrainage se déroulent bien sur l’ensemble du territoire national et à l’étranger sous la coordination du délégué national. »

doxatv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :