Abdoulaye Makhtar Diop: « la caisse d’avance est laissée au pouvoir discrétionnaire du maire »

L’invité de  l’émission Grand jury sur la Rfm est revenu sur l’affaire de la caisse d’avance. Une question sujette à plusieurs interprétations et qui a même valu l’emprisonnement de l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall.

Interrogé par le journaliste Babacar Fall, Abdoulaye Makhtar Diop a affirmé que la caisse d’avance est laissée « au pouvoir discrétionnaire du maire de Dakar ». Autrement dit, « le pouvoir de l’administration d’agir, de s’abstenir ou de décider avec une marge plus ou moins grande de liberté, en fonction d’une appréciation d’opportunité », dit le droit administratif.

Ce qui remet à jour les motifs pour lesquels Khalifa Sall a été mis à l’ombre.

P.A.S

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :